Sur Pierre Rabhi (2) : une pensée dangereuse liée à l’anthroposophie

La « pensée Rabhi », tournée vers le passé idéal de la petite communauté paysanne, adopte des élements spirituels en lien avec ce passé. Dans les communautés agricoles avant le capitalisme, la vie quotidienne était régulée par des aléas climatiques et naturelles difficiles à « contrôler ».

C’est pourquoi la religion, en tant qu’interprétation des complexités du quotidien, est toujours venue « combler ce vide ». Mais c’est dans une autre philosophie que Pierre Rabhi va renouveler cette approche mystique.

Continuer la lecture

Share Button