L’optimisme révolutionnaire comme identité !

La société capitaliste est remplie de violence et de mort. À l’heure du réchauffement climatique, les perspectives d’un avenir positif semblent bouchées. L’Humanité semble coincée, paralysée et condamnée à s’éteindre progressivement… Cette tendance culturelle de fond est visible au quotidien.

Continuer la lecture

Louis Aliot et le front réactionnaire contre la cause animale

Alors que des activistes se qualifiant « d’antispécistes » ont vandalisés, de ci, de là, des boucheries et des poissonneries, une vague de répression médiatique et politique se met en place. Peu étonnant mais l’extrême droite, dans sa principale incarnation institutionnelle (Rassemblement National – ex FN), a spontanément pris la défense des intérets de la viande.

En effet, ce mardi 3 juillet, Louis Aliot, vice président du Rassemblement National (RN), a soulevé la question du militantisme végan à l’attention du ministère de l’intérieur. Cette intervention écrite relève à la fois d’une méconnaissance volontaire du mouvement de libération animale, d’une hypocrisie terrifiante et d’une construction d’un vaste front réactionnaire.

Continuer la lecture

Sur l’écocide : la destruction de zones humides par les centres commerciaux

Alors que la zone humide de Notre-Dames-des-Landes a été sauvée avec l’annulation du projet de grand aéroport, la loi sur l’eau (2006) continue à être bafouée par les monopoles capitalistes.

Continuer la lecture

La beaufitude néonazie par Edelweiss Pays de Savoie

Le 16 décembre 2017, le groupuscule fasciste savoyard « Edelweiss » (de l’allemand : edel, noble ; weiss, blanc) organise un rassemblement pour le solstice d’hiver. Ces fêtes sont organisées depuis quelques années par ce groupuscule, comme le solstice d’été du 16 juin dernier.

Continuer la lecture

Sur Pierre Rabhi (4) : le retour à la terre, dernier recours pour les possédants

Pierre Rabhi est l’invité des 11èmes Rencontres Alpines à Sallanches, au cœur de la vallée de l’Arve. Tout le monde sait que cette vallée subit depuis maintenant des années une pollution de l’air chronique, révélant la nature mortifère du mode de production capitaliste.

Continuer la lecture

Sur Pierre Rabhi (3) : Le retour à la terre est patriarcal.

La proposition écologique de Pierre Rabhi est basée sur la valorisation des relations sociales avant la modernité capitaliste. Ces relations étaient essentiellement basées sur des rapports d’hommes à hommes, mettant de côté les femmes et les personnes homosexuelles.

La participation de Pierre Rabhi à une conférence avec Henri Joyeux, médecin conservateur proche des milieux catholiques opposés au mariage pour les couples homosexuels, montrait déjà l’aspect régressif de son projet…

Continuer la lecture

Sur Pierre Rabhi (2) : une pensée dangereuse liée à l’anthroposophie

La « pensée Rabhi », tournée vers le passé idéal de la petite communauté paysanne, adopte des élements spirituels en lien avec ce passé. Dans les communautés agricoles avant le capitalisme, la vie quotidienne était régulée par des aléas climatiques et naturelles difficiles à « contrôler ».

C’est pourquoi la religion, en tant qu’interprétation des complexités du quotidien, est toujours venue « combler ce vide ». Mais c’est dans une autre philosophie que Pierre Rabhi va renouveler cette approche mystique.

Continuer la lecture

Sur Pierre Rabhi (1) : une pensée tournée vers le passé

Pierre Rabhi est invité ce dimanche 26 novembre par le Centre de la Nature Montagnarde de Sallanches pour donner une conférence. Sous ses aires sympathiques de « bon paysan », Pierre Rabhi propose pourtant un projet politique et idéologique qui doit alerter les personnes progressistes. Nous proposons une analyse en plusieurs parties des fondements idéologiques de Pierre Rabhi que nous pensons opposés au progrès humain.


Continuer la lecture

En défense de la biosphère !

Un logo politique n’exprime pas un simple « style ». Le symbole antifasciste c’est un héritage particulier des forces de gauche et placer telle ou telle couleur en priorité n’est pas neutre. En ce XXIe siècle, nous estimons urgent que la mouvance autonome assume en priorité le drapeau vert derrière le drapeau rouge afin de rattacher l’héritage révolutionnaire du XXe siècle au problème urgent de l’écocide (déstruction généralisée et mondiale des écosystèmes et des espèces vivantes sur la planète).

Continuer la lecture