L’appel des femmes savoyardes contre les nazis (mars 1944)

Nous publions ici un document fourni par le site lesessentiellesdufeminisme.fr qui fait un travail de compilation de documents valorisant l’histoire populaire des femmes.

Bien évidemment, cet appel est à replacer dans son contexte historique : la libération du pays dominé par l’Allemagne national-socialiste. Ce contexte, et ce contexte seulement, à fourni au patriotisme français un contenu émancipateur.

En la fin d’année 1942 sont créés les sections savoyardes des F.T.P.F (Francs Tireurs et Partisans Français), organisation armée pour la libération nationale sous direction communiste. Elles vont répondre à l’appel de son dirigeant, Charles Tillon, pour la formation d’un « front français dans la guerre de libération nationale ».

Embuscade dans la région de la Maurienne

La structuration de plusieurs maquis composés essentiellement de refractaires au S.T.O (Service du Travail Obligatoire en Allemagne) amènent à généraliser des actes de propagande et de guerilla sur le territoire, renforçant alors la répression.

Depuis janvier 1944, l’ensemble des forces de la résistance antifasciste sont réprimées par la régime de Vichy, la Gestapo et les SS. L’exemple tragique de cette répression est la bataille du maquis des Glières entre fin janvier et le 26 mars 1994, se soldant par la défaite des maquisards (200 morts).

L’enjeu politique est alors de lancer toutes les forces populaires réunies dans les organisations de résistance dans l’ultime combat pour la libération nationale contre le IIIe Reich. Les femmes sont alors un cadenas essentiel à ce projet, du fait de leur capacité d’organisation de la vie quotidienne.

Une imprimerie communiste clandestine

Le 28 février 1942 à Chambéry, cette capacité de mobilisation fut prouvée avec une manifestation de 80 femmes, dirigée par des femmes de militants communistes, qui occupe la préfecture afin d’obtenir plus de rations alimentaires.

L’appel de l’Etoiles des Savoies est le témoignage du rôle fondamental joué par les femmes dans la survie et la continuité de la résistance populaire contre le nazisme et le pétainisme.


Aidons « le Maquis » – L’étoile des Savoies

En Haute-Savoie des opérations de grand style sont dirigées contre nos réfractaires, contre notre jeunesse de France.

 

Femmes savoyardes ! Allez-vous rester insensibles devant la chasse à l’homme organisée par le Waffen SS, Darnand et ses voyous de la milice, contre vos fils, vos maris, vos frères, vos fiancés ? Allez-vous laisser les hordes hitlériennes cerner nos villes et nos villages, pillent, incendient les fermes et assassinent des français, dont le seul crime est d’être patriote ?

 

Pour arrêter les assassins à la solde d’Hitler.

 

Pour empêcher que ces traitres mettent à exécution leurs crimes odieux.

 

Aidons nos jeunes « du MAQUIS », vaillants soldats sans uniforme, qui luttent les armes à la main pour la libération de notre pays.

 

PAR TOUS LES MOYENS, procurons-nous des armes, collectons des vivres, des médicaments, tricotons des vêtements chauds, établissons des listes de souscriptions.

 

Ecrivons des lettres de protestations à Vichy, allons en délégation aux mairies pour exiger le retrait de nos villes et de nos villages de la police à Darnand, le Himler de Vichy.

 

Organisons le débrayage dans les usines. Manifestons à la préfecture notre haine contre ces criminels, qui assassinent nos vaillants patriotes et les populations qui les soutiennent.

 

Aidons plus que jamais nos jeunes « du maquis » ; qui défendent le pays les armes à la main et préparent une France libre et indépendante.

 

Pour l’aide « au maquis ».

 

Pour châtier les bourreaux et les traîtres.

 

Pour libérer la Patrie.

 

FEMMES REJOIGNEZ EN MASSE LE COMITE DES FEMMES DE France !

 

Mars 1944 – L’étoile des Savoies – Organe du comité des femmes de France – Région des Savoies.