Que va-t-il se passer samedi 3 février 2018 ?

Depuis quelques semaines, une agitation médiatique et politique tourne autour de l’ouverture d’un local du Bastion Social à Chambéry, issu du groupuscule néonazi Edelweiss Pays de Savoie.

Mais pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, il y a un autre événement néonazi qui est prévu le même jour dans la soirée et dans la même région, mais qui est passé un peu plus inaperçu.

Affiche du « Call Of Terror II »

Cet événement, c’est la seconde édition d’un concert de « NSBM » (Black Metal National-Socialiste) nommé « Call Of Terror », sûrement non loin de Chambéry.

La première édition qui a vu se produire le groupe savoyard antisémite « Baise Ma Hache » avait eu lieu en janvier 2017 dans la petite commune savoyarde de Saint-Genix-sur-Guiers, avec ses 2 500 habitantEs…

Affiche de la première édition du « Call Of Terror »

Comme pour la première édition, les organisateurs se gardent bien de diffuser le lieu du concert, afin de se protéger d’une potentielle interdiction (loi Pleven et loi Gayssot) tout autant que des antifascistes.

Il est cependant probable que cette nouvelle édition du « Call Of Terror » se produise dans le triangle régional Bourgoin-Jallieu/Voiron/Saint-Genix-sur-Guiers. Nous émettons cette hypothèse car à la vue des derniers concerts repertoriés depuis 2014 de cette mouvance dans la région, on recense six concerts dans ce carré :

Les concerts néonazis dans la région Nord-Isère : cliquez pour accéder à la carte interactive.

Alors pourquoi l’inauguration du Bastion Social à Chambéry et le « Call Of Terror » ont-ils lieu le même jour ? Est-ce le fruit du hasard ? Bien évidemment non car ce sont des réseaux fascistes parallèles et connectés qui sont à l’oeuvre derrière.

A titre d’exemple le plus significatif, le président du Bastion Social, Steven Bissuel, sera à la fois présent à Chambéry à 14h pour inaugurer le local de la section savoyarde mais il se déclare également « participant » à l’événement facebook du « Call Of Terror ».

Mention de la participation de Steven Bissuel au « Call Of Terror II » (cliquer sur l’image)

Nous savons aussi comment le groupuscule Edelweiss a le paganisme comme culture chevillée au corps, comme l’atteste ses multiples célébrations des solstices d’été et d’hiver. Or, on sait aussi que les groupes de musique invités au « Call Of Terror II » sont également imprégnés de cette culture. Nokturnal Morturm, groupe ukrainien se qualifie par-exemple de « black metal pagan ».

En juin 2017, nous disions déjà que la mouvance de l’extrême droite radicale, dans sa tendance néonazie, se développait grandement dans la région Rhône-Alpes.

Alors que va-t-il se passer samedi 3 février 2018 ? Il va se passer une énième offensive des fascistes, avec l’appui cette fois-ci d’une base matérielle (un local en plein centre-ville de Chambéry).

Il est évident que les autorités sont au courant de ces événements. Mais du fait du libéralisme, de la passivité des institutions, il est évident que rien ne sera fait pour interdire ces rassemblements. Le maire de Chambéry, Michel Dantin, a d’ailleurs pris soin de renvoyer dos à dos l’extrême gauche et l’extrême droite, espérant ainsi tirer son épingle du jeu…

On le sait et nous ne le dirons jamais assez : seule une unité populaire massive dans la rue et basée sur l’auto-défense peut endiguer de manière temporaire la vague fasciste.

Ainsi, face à cette montée en puissance des fascistes, il est plus que nécessaire de se mobiliser à la manifestation prévue à 14h à la préfecture de Chambéry !

 

Laisser un commentaire