Mobilisation anti-FN : Annecy, premier tour de chauffe

En vue des élections présidentielles de 2017, la stratégie du FN est claire : tester sa capacité de mobilisation et de communication. Le rassemblement anti-migrantEs de ce samedi 29 octobre à Annecy fait partie de cette stratégie.

Un contre-rassemblement positif et autonome !

L’interdiction de la manifestation à Annemasse doit être vue comme une victoire des progressistes car il est certain que l’extrême droite se serait fait balayer dans cette ville métissée et populaire. Il est d’ailleurs satisfaisant de voir qu’une vingtaine de personnes était tout de même présente à 15h à l’hôtel de ville d’Annemasse, malgré l’interdiction du rassemblement FN. De ce point de vue, le choix de la préfecture de conserver Annecy, ville bourgeoise et pacifiée, n’est pas anodin.

Le FN s’est d’abord réuni sur la place de l’hôtel de ville avec une trentaine de personnes. Dès le départ, des néo-fascistes étaient présents, notamment issus de groupuscules informels puis rejoins ensuite par la bande à Alexandre Gabriac derrière la banderole « Migration ? Invasion! » (réalisé par Annecy sans migrants).

contre-manif

Les contre-manifestantEs

Face aux fascistes, des personnes, autonomes ou membres d’organisations, sont parvenues à s’agréger et à former un contre-rassemblement cassant les slogans chauvins du FN (aux « On est chez nous » répondaient par-exemple des « Rentrez chez vous ») atteignant à la fin plus de 150 personnes.

Dans un département où la tradition autonome et alternative n’existe pratiquement pas et encore moins à Annecy, nous nous félicitons de cette contre-mobilisation.

Le FN et les groupuscules néo-fascistes.

capture-decran-2016-10-29-a-21-13-36

Au centre, le président du FN 74, Vincent Lecaillon (écharpe tricolore) et Jean Capasso (veste de moto) dialoguant avec les groupuscules néo-fascistes

La disposition du rassemblement anti-réfugiéEs offrait un superbe panorama allant des nationalistes nostalgiques de Pétain au « bon père » de famille venu avec ses enfants en passant par les souverainistes. Jean Capasso (élu FN à la mairie d’Annemasse) a tenté de canaliser les trépignements des plus radicaux alors qu’Anne-Françoise Abadi-Parisi (conseillère régionale FN) serait la main d’Alexandre Gabriac.

Alexandre Gabriac, rendu célèbre en 2011 par un salut nazi, était donc présent aux cotés du FN en tant que responsable pour la Haute-Savoie de Civitas. Civitas est un parti politique qui se définit comme « lobby catholique traditionnaliste » et adepte de l’antisémitisme, d’homophobie et de racisme. Récemment condamné à 2 mois de prison ferme, Monsieur Gabriac fréquente pourtant régulièrement Annecy…

la-frange-dure-du-29-1

La bande à Alexandre Gabriac et des membres d’Edelweiss Pays de Savoie

D’autres membres de groupuscules néo-fascistes étaient présents. Contrairement à ce que l’on peut lire dans la presse, « Social, national, radical » n’est pas un parti mais le slogan du groupuscule savoyard « Edelweiss Pays de Savoie ». Qu’on ne s’y trompe pas : le choix de l’edelweiss ne fait pas directement référence à la flore locale mais plus spécifiquement à Adolf Hitler car étant sa fleur préférée.

Des membres des groupes « Autour Du Lac » et de « Résistance Helvétique » étaient aussi là. Rappelons qu’« Autour Du Lac » est un soutien de la brigade Azov, organisation para-militaire néo-nazie qui sévit en Ukraine.

Olivier Burlats, élu municipal Bleu marine (SIEL) à Seynod, semble être tombé amoureux de ces groupuscules, tout empressé de les filmer et les honorer sur sa chaine « TvSemnoz ».

Ce panorama suffit à saisir la réalité du fascisme comme mouvement politique.

Riposte populaire : et maintenant ?

Ce rassemblement doit nous interpeller sur l’urgence de répondre à la menace fasciste, bien présente en Haute-Savoie. Nous ne pouvons plus nous cacher derrière l’idée que le FN et ses groupuscules satellites sont à la marge de la société. L’extrême droite est au coeur de la modernisation d’un capitalisme agonisant…

En tant qu’antifascistes, nous ne sommes pas dupes de la stratégie decapture-decran-2016-10-30-a-22-49-26 dédiabolisaiton du FN, car dans la rue, ses éluEs manifestent aux côtés de toutes les tendances de l’extreme droite radicale. Le racisme et l’antisémitisme du premier FN de Jean-Marie Le Pen ont fait place à la défense de l’identité française et au souverainisme. La nouvelle ligne du « ni droite-ni gauche » liée au racisme « culturel » (et non pas biologique) est extrêmement dangereuse. A travers ce rassemblement contre les migrantEs, c’est la thématique centrale de la campagne électorale qui se profile exploitant la peur du declassement social.

Imaginons ce que représenterait un F.N à plus de 30 % aux prochaines élections présidentielles de 2017 ! Nous avons le devoir dans les milieux que nous fréquentons de mobiliser massivement contre le fascisme. Les ripostes populaires d’Annecy et de Chamonix amènent à penser que nous pouvons construire des perspectives antifascistes communes. Souvenons-nous de la grande mobilisation anti-FN de 1998 contre la venue de Bruno Mégret à Thonon-les-bains !

Contre la prolifération des fascistes en Haute-Savoie,

Unité antifasciste, autonome et populaire !

 

8 réflexions au sujet de « Mobilisation anti-FN : Annecy, premier tour de chauffe »

  1. 1000 merci pour vos actions et votre façon de dénoncer le FN et les fascistes en général. Je viens de connaitre votre existence et je m’en félicite car tout ce qui peut combattre les racistes m’interesse.
    bravo

  2. Bande de lâches, vous n’osez même pas vous montrer vous êtes des moins que rien avec les dégradations que vous faites en cachette la nuit. Venez en découdre si vous avez des couilles, mais je crois plutôt que ce sont des figues.
    Attendez que l’on vous attrape un de ces soir ça va saigner bande de PD.

  3. Ping : Quand le FN 74 montre son vrai visage | Action Antifa 74 !

  4. Ping : Haute-Savoie : quand le FN monter son vrai visage… |

  5. Ping : Haute-Savoie : quand le FN monter son vrai visage… – ★ infoLibertaire.net

  6. Ping : Savoie : Civitas fait le lien entre Fraternité Saint-Pie-X et néonazis |

  7. Ping : Savoie : Civitas fait le lien entre Fraternité Saint-Pie-X et néonazis - Antifa Today

Laisser un commentaire