Le fascisme comme « parti de sans abri politique »

Dans la période réactionnaire que nous vivons, la question d’une lutte unitaire et progressiste contre le fascisme ne fait pas encore l’unanimité dans les forces de gauche. Cette nécessité de notre époque est bien souvent relativisée. Pour une partie de la gauche « radicale », le danger du fascisme serait loin car l’absence de luttes populaires massives fait que la bourgeoisie peut maintenir le cadre traditionnel de l’Etat.

Continuer la lecture

Share Button